mardi 24 septembre 2013

Mitakuye Oyasin... et les bébés de la Loutre


Concept peau-rouge, une salutation, qui signifie « nous sommes tous liés ».


 Cela fait référence au grand tout duquel nous sommes, et que nous contenons, aussi. A l’eau qui nous abreuve et qu’on salit, à la terre qui donne et que nous vendons, au vent qui mugit dans les champs d’éoliennes et aux étoiles, qui nous écrasent.

Je ne sais pas s’il y a un rapport, mais j’ai pensé à un conte, dont je vais vous fournir la version originale, de miss Sara Cone-Bryant, tiré de l’ouvrage Comment raconter des histoires à nos enfants (éditions Fernand Nathan, 1948), livre très croyant, mais pas d’omelette sans casser des œufs !

Bonne lecture.


QUI TUA LES BÉBÉS DE LA LOUTRE


Un jour la Loutre alla trouver le Daim tacheté et lui dit

- Mon ami, voulez-vous garder mes bébés pendant que je vais à la rivière chercher mon souper ?
- Volontiers, répondit le Daim tacheté, allez seulement.

Mais quand la Loutre revint avec un chargement de poissons, elle trouva ses bébés tout écrasés.

- Qu’est-ce que cela veut dire, s’écria-t-elle. Pourquoi n’avez-vous pas pris soin de mes bébés ?
-  J’en suis bien fâché, dit le Daim tacheté ; mais vous savez que je suis le chef de la danse de guerre  et comme le Pic Vert est venu battre le tambour, j’ai commencé à danser la danse de guerre et j’ai oublié vos bébés. C’est comme cela que je les ai écrasés.
- J’irai trouver le roi Salomon, dit la Loutre, il vous punira !

Alors le Daim tacheté fut appelé en jugement devant le roi Salomon.

- Est-ce toi qui as tué les bébés de la Loutre ? demanda le roi.
- Oui sire, répondit le Daim tacheté, mais je ne l’ai pas fait exprès !
- Comment est-ce arrivé ? dit le roi
- Votre Majesté sait, reprit le Daim tacheté, que je suis le chef de la danse de guerre. Le Pic Vert est venu, il a battu le tambour de guerre et alors, j’ai commencé à danser. En dansant j’ai écrasé les bébés de la Loutre.
- Faites venir le Pic Vert, dit le roi Salomon.

Et quand le Pic Vert fut là, il lui demanda

- Est-ce toi qui as battu le tambour de guerre ?
- Oui Sire, dit le Pic Vert, mais je ne pouvais pas faire autrement.
-  Pourquoi cela ? demanda le roi.
- Votre Majesté sait, dit le Pic Vert, que je suis grand chef des tambours de guerre et j’ai commencé à battre du tambour parce que j’ai vu le Grand Lézard porter son sabre.
-  Amenez le Grand Lézard, dit le roi Salomon.

Quand le Grand Lézard fut là, il lui dit :

- Est-ce toi qui portais le sabre ?
-  Oui Sire, dit le Grand Lézard, mais je ne pouvais pas faire autrement.
-  Pourquoi cela ? demanda le roi.
-  Votre Majesté sait que je suis le chef protecteur du sabre. Je l’ai pris parce que j’ai vu la Tortue qui portait sa cuirasse.

On envoya chercher la Tortue.

 -  Pourquoi as-tu mis ta cuirasse ? demanda le roi.
-  Sire, dit la Tortue, je l’ai mise parce que j’ai vu le Crabe-tourteau traîner son trident.

On envoya chercher le Crabe tourteau.

- Pourquoi traînais-tu ton trident ? demanda le roi.
- Sire, parce que j’ai vu le Poisson-marteau prendre sa lance, dit le Crabe-tourteau.

Immédiatement on alla chercher le Poisson-marteau.

- Pourquoi as-tu pris ta lance ? demanda le roi.
- Parce que, Votre Majesté, dit le Poisson-marteau, j’ai vu la Loutre qui arrivait pour tuer mes enfants.
- Ah ! dit le roi Salomon, c’est ainsi ? Le Daim tacheté a vu le Pic Vert, le Pic Vert a vu le Grand Lézard, le Grand Lézard a vu la Tortue, la Tortue a vu le Crabe-tourteau, le Crabe-tourteau  a vu le Poisson –marteau et le Poisson marteau défendait ses enfants contre la Loutre ? … Si tel est le cas, la Loutre n’a qu’à s’en prendre à elle-même si ses bébés ont été écrasés.  Le Daim tacheté ne doit pas être puni pour cela, selon la loi de la Jungle.

FIN



Mitakuye oyasin, vous dis-je…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Volu, je t'aime bien mais j'aimerais ajouter quelque chose à tout ça...