Articles

There will be blood [2021]

Image
Ce post philogyne suit le fil de mes cycles menstruels. C’est-à-dire que chaque mois, quand j’ai mes règles, je l’actualise en ajoutant des images, des liens, des textes ou des vidéos, les plus belles, les plus drôles ou les plus éloquentes sur le sujet. Et tous les ans, je recommence.  Si tu es d’humeur badine, tu peux t’amuser à calculer quand j’ovule . There will be blood [ 2015 ] - [ 2016 ] - [ 2017 ] - [ 2018 ] - [ 2019 ] - [ 2020 ]   *24*11*21*   « Red Flag » (Drapeau rouge), Judy Chicago, 1971   (source : Du  rouge qui tache et à santé des filles ! sur le blog des correcteurs du Monde (cœur sur elleux)  

Metro Exodus – 4A Games (2019)

Image
   Z’êtes toujours là ? Vous mangez bien, vous dormez bien, vos enfants sont beaux mais vous casseriez bien du zombie ? Lancez Metro Exodus bordel.   Hein, quoi ? Adapté de la série de romans à succès de Dmitri Gloukhovski et développé par le studio ukrainien 4A Games , Metro Exodus est un FPS à tendance survival horror, un semi-open world post-apo claustrophobique aux graphismes ébaubissants, avec un gameplay lourd qui réclame du stealth, avec du loot (un peu), des gros flingues, un chara-design soigné, une BO de qualitay, un lore bouleversant et un HUD reposant.

Le Roman de Tristan et Iseut - Joseph Bédier / XVII - Dinas de Lidan

Image
    << Le Roman de Tristan et Yseult - film de Maurice Mariaud (1920)     Bon, je vous avoue qu’à ce stade, tout ça est affreusement répétitif… Iseut doute, elle accepte toutefois de revoir Tristan, ils se revoient en cachette, puis elle doute encore, alors il se déguise en lépreux / manant, elle le rejette, il s’en va, puis elle regrette, et puis ça recommence. C’est Dallas, les Feux de l’Amour, Plus belle la Vie, c’est la trame matricielle de toutes ces histoires à rallonge qui ont fini par nous convaincre que souffrir en amour, c’est beau en fait. Que deux individualités ne peuvent jamais se rejoindre, agitées qu’elles sont par des tourments intérieurs contraires et des aléas extérieurs aveugles et destructeurs. Et surtout, qu’ils sont tous deux dans la même galère. Mon œil ! Alors, oui, la vie n’est pas facile, on se prend toujours une connerie sur le coin de la gueule avant qu’on se soit remis de la précédente, mais honnêtement, le patriarcat a beau jeu de grimer l’e

Pardon le cinéma

Image
    Aujourd’hui, une petite reco de podcast dédié au cinéma. Un podcast qui commence à bien faire son trou, la faute à ses chroniqueurs sémillants, à la palette de leurs intérêts, et aussi un peu à l’ambiance binouze et charcuterie. C’est toutes les semaines, le vendredi, c’est Pardon le cinéma .  

Le Roman de Tristan et Iseut - Joseph Bédier / XVI - Kaherdin

Image
<< Carte des pays celtiques - Xavier Langlais ( source ) À quoi ça tient l’honneur d’un homme, hein ? Je vais te le dire : à peu de chose. Mais le plus étonnant, c’est cette manie de le confier aux cuisses des femmes. Nous sachons, nous, les modernes, qu’il n’est pas besoin de philtre pour rendre mortel l’attrait d’un homme pour une femme (a fortiori une femme qui n’est pas la sienne)… Tristan, à présent, oscille entre déshonorer une dame (parce qu’il ne la baise pas) et en tuer une autre (parce qu’il voudrait bien la baiser). Et c’est lui, à part ça, qui est dans une situation inconfortable.     I - Les enfances de Tristan II - Le Morhalt d’Irlande III - La quête de la belle aux cheveux d’or IV - Le philtre V - Brangien livrée aux serfs VI - Le grand pin VII - Le nain Frocin VIII - Le saut de la chapelle IX - La forêt du Morois X - L’ermite Ogrin XI - Le gué aventureux XII - Le fer rouge XIII - La voix du rossignol  XIV - Le grelot me

Le Roman de Tristan et Iseut - Joseph Bédier / XV - Iseut aux blanches Mains

Image
<< Iseult aux blanches Mains - Salvador Dali (1970) Tout va bien chez vous, 2021 commence bien ? Ici, on reprend le chemin du chagrin d'amour le plus long, le plus dur, le plus épouvantable que notre culture a produit. Un chapitre avec plein de vieux mots, des tas de vieilles traditions patriarcales, de la vieille musique (fort belle, quoique légèrement désespérante) et une fin qui ne devrait pas vous surprendre : tout, absolument tout ce qu'entreprennent les amants pour s'oublier ou s'unir finit par échouer. Sauf que cette fois, c'est vraiment le début de la fin : Tristan va donner un tour de clé à leur destin commun. Karma is a bitch .  En épousant une femme qui porte le même nom que sa bien-aimée, Tristan se met à sa place, pour ressentir ce que c'est, d'épouser quelqu'un que l'on n'aime pas. Il n'aura pas le courage de consommer cette union - passant pour un impuissant au passage - mais le mal est fait : leur amour a un ennemi de

Joyeux Noël, Jakub Rózalski !

Image
Une trouvaille faite chez @_fembot  ! La neige d’un hiver rigoureux, des enfants sages, des houppelandes rouges, des babushkas toutes ridées et des lutins à chapeaux pointus… c’est Noël non ? Jakub Różalski  passe ici les fêtes de fin d’année au mixer et au micro-onde (t’as la ref’ ? t’as la ref’ ?) et ça donne ça : une angoisse glaciale peuplée de monstres cauchemardesques, de Père Noël refoulé aux frontières et de neige tâchée de sang, dans un monde post-apo renvoyé à l’âge des charrues. Vous vous trouvez du côté obscur de la magie de Noël, c’est velu, violent et désenchanté, on adore !! >> Son site, son shop << >> Son Twitter << >> Son Insta << >> Sur ArtStation <<   Joyeux Noël et bonne année les gen.tes !   GOOD GIRL "Is it not the daughter of this woman whom we accused of witchcraft and burned at the stake, a few days ago?..."  

المرأة بقلاوة - BAKLAVA GOT LEGS - Rémie Akl (2020)

Image
Rémie Akl est une artiste – chanteuse, danseuse, poète, performeuse – et une militante libanaise, née à Aïn el-Remmaneh , là où la guerre civile hante encore toutes les mémoires. Autodidacte, déterminée, curieuse et sauvage, elle offre au monde depuis 2019 son profil acéré et son verbe haut, dans des vidéos où elle bat le fer brûlant de sa révolte contre la corruption, les discriminations et la gangrène de la violence.  >> Son parcours << >> Son Instagram << >> Sa chaîne Youtube <<   Elle porte ici l’étendard des Safekeepers , une campagne virtuelle qui promeut la paix et la sécurité pour les femmes libanaises, que le système patriarcal nomme avec condescendance « baklava », ces petites douceurs sucrées conçues… par les femmes, dans leurs foyers. Ouvrons les yeux : pour les hommes des baklavas, et pour les femmes, la peur.  

There will be blood [2020]

Image
Ce post philogyne suit le fil de mes cycles menstruels. C’est-à-dire que chaque mois, quand j’ai mes règles, je l’actualise en ajoutant des images, des liens, des textes ou des vidéos, les plus belles, les plus drôles ou les plus éloquentes sur le sujet. Et tous les ans, je recommence.  Si tu es d’humeur badine, tu peux t’amuser à calculer quand j’ovule . There will be blood [ 2015 ] - [ 2016 ] - [ 2017 ] - [ 2018 ] - [ 2019 ]   *18*12*20*  

20 mandalas...

Image
  Tu aimes colorier, remplir l’espace, travailler avec minutie ? Ça te détend, ça te pose, ça te rend tout.e zen ? Alors ces livrets sont faits pour toi !    

Le Roman de Tristan et Iseut - Joseph Bédier / XIV - Le grelot merveilleux

Image
<< Xavier Langlais (1958)   Éloignés l’un de l’autre, les amants soupirent… Un petit être merveilleux va apaiser leur peine pour quelques instants : le chien Petit-Crû. La figure du chien tient une place particulière dans notre récit : nous connaissons déjà Husdent, fidèle à Tristan, mais il existe, dans d’autres versions du mythe, une petite chienne qui appartient à Iseut et qui a lapé, après les amants, les restes du philtre d’amour, liant son sort au leur. Fidèle, affectueux, obéissant, souvent plus que de raison, cet animal est à l’image de l’amour que se vouent les deux jeunes gens.   I - Les enfances de Tristan II - Le Morhalt d’Irlande III - La quête de la belle aux cheveux d’or IV - Le philtre V - Brangien livrée aux serfs VI - Le grand pin VII - Le nain Frocin VIII - Le saut de la chapelle IX - La forêt du Morois X - L’ermite Ogrin XI - Le gué aventureux XII - Le fer rouge XIII - La voix du rossignol   XIV LE GRELOT MERVEILLEUX

Le Roman de Tristan et Iseut - Joseph Bédier / XIII - La voix du rossignol

Image
    << Tristan et Iseult, opéra de Wagner :  Acte II ; signal dans la nuit Les amants n’ont aucun répit, leurs cœurs agités d’un mouvement perpétuel qui les ramène toujours l’un à l’autre. Et pendant un instant, on peut presque croire que leurs affaires s’arrangent… Un épisode qui dézingue du mec.   I - Les enfances de Tristan II - Le Morhalt d’Irlande III - La quête de la belle aux cheveux d’or IV - Le philtre V - Brangien livrée aux serfs VI - Le grand pin VII - Le nain Frocin VIII - Le saut de la chapelle IX - La forêt du Morois X - L’ermite Ogrin XI - Le gué aventureux XII - Le fer rouge   XIII LA VOIX DU ROSSIGNOL   Tristan defors e chante e gient Cum rossinol que prent congé En fin d’esté od grant pité. (Le Domnei des Amanz.)  

Le Roman de Tristan et Iseut - Joseph Bédier / XII - Le fer rouge

Image
    Ok, j’ai remis un peu d’ordre dans les chapitres précédents (la mise en page cafouillait), je me lance donc dans la suite de cette série d’articles commencée en 2014. J’en ai profité pour mettre tout plein de petits liens de rien du tout, histoire d’améliorer notre connaissance du vieux français. Pour rester dans l’ambiance « vieille poussière et patriarcat suranné » j’ai privilégié les liens vers cette institution poussiéreuse et surannée qu’est le Littré (tu sais ce dictionnaire qui ne connait pas le mot «  pizza   »). Petit rappel : Tristan a conquis la belle Iseut pour le compte de son père d’adoption le roi Marc, mais les deux tombent amoureux après avoir bu par erreur un philtre d’amour. Des barons jaloux de l’amour que le roi voue à Tristan ont vendu la mèche, Tristan a échappé de peu au bûcher, Iseut aux sévices sexuels de lépreux et les amants maudits se sont réfugiés dans la forêt du Morois. Las de cette vie misérable, ils ont finalement décidés de céder face à l

It's Tom Holland Umbrella O'Clock !

Image
That’s it, that’s the post  : comment l’Umbrella de Tom Holland est-il devenu l’antidépresseur de milliers d’internautes ?  

Blason : grammaire

Image
Par Copain du Web J’ai un peu de mal à écrire en ce moment, à m’y remettre. Alors, pour reprendre doucement et stratégiquement le chemin du clavier, je m’attache à finir les séries que j’ai commencées, les articles jamais finis dans mon dossier « blog » et autres textes en souffrance. Au moins, ça met de l’ordre. Et parmi les séries de posts pas finies, il y a celle sur le blason, commencée en 2015… Je m’étais arrêtée juste avant de finir, c’est ballot. J’ai commencé par vous donner quelques définitions , puis je vous ai parlé d’histoire , ensuite on a commencé les ateliers pratiques en évoquant la structure et la composition , avant de poursuivre avec les couleurs . À ce stade, vous deviez avoir votre blason dessiné et coloré. Il ne restait donc plus qu’une étape : le blasonnement, ce petit texte qui décrit vos armes et destiné à être aboyé sur les champs de bataille et à l’entrée des soirées mondaines pour vous identifier. Parlons donc grammaire du blason .

Au-delà du test de Bechdel

Image
Source Allez, on reparle cinéma ? Je vous ai déjà causé ici du test de Bechdel-Wallace , issu de la BD Lesbiennes à suivre de Allison Bechdel, test qui lui a été soufflé par son amie Liz Wallace. Figurez-vous qu’il a fait (beaucoup) de petits. Tour d’horizon et dégommages, distribution de bons-points, analyses et nuances en règles à partir des films que j’ai récemment regardés (et plus ou moins appréciés), issus de mon thread Netflix .    

Deuxième revue d’obsessions et tentative de typologie de mes intérêts fictionnels

Image
  Attention ! Cet article contient plus de belleaux gosses qu'il est humainement et théoriquement possible d'en supporter. Si votre cœur, vos yeux ou juste votre ego se mettaient à saigner, je ne pourrais que vous dire "je vous avais prévenu.e".