lundi 6 avril 2015

Ail des ours



Avec le printemps surgit l’ail de ours, allium ursinum, ail sauvage pour les amis.
















Il doit son nom au fait qu’il naît au printemps, au moment… où les ours se réveillent et en font un festin. On les comprend ! c’est bourré de vitamine C, idéal quand tu as passé ton hiver dans une grotte.


Vous le trouverez dans les lieux humides et les sous-bois, où il aime vivre en colonies. C’est une petite plante, d’un vert tendre. Sa fleur blanche forme une délicate petite ombelle.

Sa feuille et son bulbe sont comestibles et possèdent toutes les caractéristiques de l’ail domestique. Sauf le prix. Vu que c’est gratuit, si tu vas le chercher ou que tu l’invites à pousser chez toi !


Avec tu peux…

- ciseler les feuilles avec un ciseau dans un verre, ajouter de la ciboulette et du persil, du fromage blanc/crème fraîche, du sel, du poivre… et napper tes pommes de terre.
B
- Hacher les feuilles et l’incorporer intimement à du beurre au sel de mer, pour tartiner tes grillades.


Faire du vin (ciseler une poignée, faire bouillir brièvement dans du vin blanc, sucrer), manger les feuilles crues en salade, les cuire et les cuisiner comme des épinards (ou bien encore, traîner par là)… bref, l’ail des ours mérite qu’on s’intéresse à lui !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Volu, je t'aime bien mais j'aimerais ajouter quelque chose à tout ça...