mardi 15 mai 2018

Si tu étais féministe, tu le saurais





J'ai entendu quelques fois cette phrase dans la bouche d'hommes de mon entourage :

« En fait, je suis féministe sans le savoir. »

Elle n'a pas l'air particulièrement marrante cette phrase, là, comme ça, pourtant elle fait rire les féministes, qui sont des personnes attachées au sens des mots.


« Je suis féministe sans le savoir. » est une phrase qui a du sens, elle signifie a priori que vous pensez être féministe mais que vous n’en êtes pas sûr. Elle porte aussi plusieurs informations implicites. Je liste ces sens possibles et logiques ainsi :

1) je ne sais pas si je suis féministe
2) je n’avais jamais remarqué avant que j’étais féministe et personne d’autre ne l’a porté à ma connaissance
3) je ne sais pas au juste ce qu’est le féminisme
4) mais j’ai l’impression de faire des choses qui sont féministes

C'est une phrase qui affirme un doute (et même plusieurs) ; c'est une question en réalité : suis-je féministe ? Il est possible de répondre à cette question en décortiquant les termes de ce grand mystère.

lundi 7 mai 2018

Une semaine de podcasts




Ça rend accro hein ? Eh bien tiens, ta dose de podcasts féministes pour la semaine ! Et pour les jours sans, tout à la fin, une liste de podcasts qui vous prennent sans rendez-vous, qui peuvent vous surprendre à tout moment... Je vais tâcher de tenir ce programme à jour, n’hésitez pas à partager vos écoutes pour l’enrichir.


mercredi 2 mai 2018

En mai, fais ce qu’il te plaît !




Bon, une rumeur court comme quoi il faudrait 10 ou 15 ans pour que les femmes puissent exhiber leurs mollets poilus… suis pas d’accord, il suffit de laisser pousser à partir d’hier, mardi 1er mai, et dans 6 mois les progrès seront significatifs.



Je viens de découvrir MAIPOILS, une joyeuse initiative de Paméla Dumont !

Éloïse Caron


Maipoils
L'événement du mois de mai

Pendant un mois, soit l’entièreté de mai, femmes comme hommes sont invités à tenter de donner une place à celui qu’on éradique sans cesse et toujours plus : Le Poil. C'est une invitation à ranger les pires tentations : les rasoirs, la cire, les bandes et l’arrache-poil électrique et à se laisser retrouver un épiderme au naturel pour voir si la beauté peut en émaner. Pour ceux et celles qui ne voudront pas y participer via leur corps par choix ou encore par impossibilité (éradication permanente des poils par le passé), vous êtes bien sûr invités à prendre part à la discussion. On veut mettre des mots sur le caché, l’intime, l’horrible, l’ostracisé ou le doux. Le mois de mai a été choisi avec soin, car le printemps laisse tranquillement place à la saison chaude et on commence à se dénuder et… un des premiers réflexes de plusieurs est de passer la lame sur cette peau qui a hiberné des regards et des jugements depuis déjà plusieurs mois. Le poil, peu importe comment vous le portez dans votre estime, a certainement une place dans votre vie et Maipoils veut tout simplement nous permettre de la questionner et d’en ressortir plus heureux que ce soit dans l’élimination ou non.



Eva
Madonna
Griezelkraetze